Éditions Gallmeister, des livres à vivre
Le Bon Fils
Partager sur Facebook

Télécharger

La couvertureLa photo de l'auteurLe dossier de presse
Steve Weddle

STEVE WEDDLE

Steve Weddle a grandi à la frontière de la Louisiane et de l’Arkansas. Il a étudié le creative writing à l’université de Lousiane. Il travaille pour un groupe de presse et vit avec sa famille en Virginie. Le Bon Fils est son premier roman.

Lire la suite

Le Bon Fils

Steve Weddle

Traduit de l‘anglais par Josette Chicheportiche

Roman - Fiction

ISBN 978-2-35178-118-0

Parution le October 3, 2016

216 pages - 20,00 Euros

Trouver ce livre en librairie

Extrait
Si vous n’avez jamais ressenti ça, alors vous ne pouvez pas comprendre. La noirceur qui s’insinue et se glisse par les côtés. Vous croyez pouvoir l’arrêter, mais elle s’infiltre comme la boue à travers les fissures de la porte.

Résumé

À vingt-six ans, Roy Allison retrouve la liberté après dix années passées en prison. De retour chez lui, il a la ferme intention de redevenir un type bien. Pas question de replonger. Mais dans cette région à la frontière de l’Arkansas et de la Louisiane, la crise économique a fait des ravages, la guerre a brisé des familles, et le monde qu’il retrouve part à la dérive. Et personne n’a oublié les raisons pour lesquelles Roy s’était retrouvé derrière les barreaux ni ne lui a pardonné ses erreurs. Alors, à quoi sert de se comporter en bon fils dans ce pays en ruine où seul le crime vous donne encore l’impression d’être en vie ?

 

Roman choral à la construction parfaitement maîtrisée, Le Bon Fils nous offre un portrait aussi sombre que poétique d’une Amérique rurale qui tente vainement de nier son passé et d’échapper à son histoire.

Presse

Avec ce roman noir magistralement hors normes, laissant au lecteur le soin d'imaginer les pièces manquantes et de remplir les vides, parfois béants, Steve Weddle offre le tableau volontairement fragmenté, d'une immense finesse, d'une Amérique rurale fracturée, livrée à elle-même, plombée par son passé comme par son "no future" proclamé. Et cela, qu'à trois heures du matin, le feu soit rouge, ou pas.

Dans ce premier roman à lire d'une traite sous peine d'en perdre le fil, Steve Weddle use de la stratégie du « puzzle littéraire ». [...] Or, tout s'imbrique dans un climat étouffant. On se surprend presque à prier pour que rien ne dégénère.

Une écriture absolument éblouissante et un portrait bouleversant de l’Amérique rurale.

Ce premier roman composé de destins qui s’entrecroisent est plein de suspense !

Ce roman à la construction habile décrit de manière implacable le destin des personnages prisonniers de leur environnement comme de leur propre histoire.

Les libraires en parlent

Une vraie réussite.

C’est important de dire aussi que Le Bon Fils est un roman choral, alors forcément t’es vite déboussolé. Il te faudra quasiment attendre la dernière partie du bouquin pour que tout prenne forme et que tu comprennes que tu vas t’faire bouffer par un truc grandiose. C’est balèze, nan, tu crois pas, d’arriver à faire ça ?

Une écriture limpide, des personnages simples, des dérapages, des pièges, des liens qui se nouent et se dénouent. Un très beau roman noir, fort, étonnant, brillant.