Éditions Gallmeister, des livres à vivre
Une question de temps
Partager sur Facebook

Télécharger

La couvertureLa photo de l'auteurLe dossier de presse
Samuel W. Gailey

SAMUEL W. GAILEY

Samuel Gailey a grandi à Wyalusing, au nord-est de la Pennsylvanie. Cette petite ville rurale qui compte 379 habitants sert de décor à son premier roman, Deep Winter

Lire la suite

Du même auteur

Deep Winter
Deep Winter

Une question de temps

Samuel W. Gailey

Traduit de l‘anglais par Laura Derajinski

Roman - Fiction

ISBN 978-2-35178-156-2

Parution le January 4, 2018

336 pages - 21,30 Euros

Trouver ce livre en librairie

Extrait
Il était là comme un verre de whisky gratuit posé devant un alcoolique, suppliant d’être avalé cul sec. La question n’était pas si, mais quand. Alice replaça une mèche de cheveux derrière son oreille, hissa le sac sur ses genoux et entrouvrit la fermeture Éclair. Pas de grosse surprise. Ni chaussettes ni couvertures, ni bottes ni kit de survie. Rien que des sachets de coke. Beaucoup. Alice n’était pas experte en pesée et ne connaissait pas la valeur de la coke dans la rue, mais elle avait suffisamment côtoyé cette substance pour savoir qu’il y avait pour dix à vingt mille dollars de poudre dans le sac en toile.

Résumé

Depuis le tragique accident qui a brutalement mis fin à son enfance, Alice, vingt et un an, erre de ville en ville, de bar en bar, noyant sa culpabilité dans l’alcool, armée d’un casier judiciaire avec mention et d’une échelle de un à cinq pour qualifier ses gueules de bois quotidiennes. Un matin des plus banals, elle émerge d’un sommeil comateux et cherche déjà à se remplir un verre... lorsqu’elle découvre un type mort allongé à côté d’elle et un sac rempli de drogue et d’argent à ses pieds. À quelque chose malheur est bon : Alice s’enfuit avec le magot. Mais le légitime propriétaire du butin, peu enclin au partage, ne tarde pas à se lancer à ses trousses. Entre la jeune fille et le truand, une course poursuite s’engage sur les routes des États-Unis, et tout n’est alors plus qu’une question de temps.

 

Le deuxième roman de Samuel Gailey invite le lecteur à suivre les chemins tortueux de la conscience, où la noirceur côtoie le pardon et où chaque nouveau pas pourrait être le dernier.

Presse

Un Michael Connelly avec un supplément de style.

On lit d'une traite les aventures d'Alice, grande gueule en quête de rédemption, comme on boit un shot de tequila. Ça décape.

On retrouve dans Une question de temps un art consommé de l'intrigue solidement ficelée, une orchestration étincelante de la violence, une attirance pour les personnages bizarres [...] et surtout une profonde humanité, qui donne à ce frénétique roman noir toute sa puissance et sa profondeur.

Deep Winter et Une question de temps se ressemblent comme deux gouttes de whisky de contrebande, addictifs en diable comme le sont quelques polars trop pimentés [...].

Un roman noir de très belle facture.

Mettez un bled pourri, des portraits de petits blancs, une galère, la promesse d'une rédemption, et vous n'aurez plus qu'à secouer le shaker.

Trois ans après Deep Winter, Samuel Gailey revient avec une course-poursuite haletante.

En suivant le parcours d'Alice, on dérape comme elle avec cette sensation qu'inexorablement le précipice se rapproche.

Baigné dans une atmosphère d'un noir absolu, rythmé par une écriture cinématographique au rythme prégnant, ce roman emprunte les chemins escarpés et tortueux de la conscience, où la noirceur côtoie le pardon mais où rôde le châtiment.

Dans Une question de temps, Gailey évoque morale et rédemption, des thèmes devenus depuis Daniel Hammett partie intégrante des codes du roman noir.

L'écriture de Gailey reste sans faille, efficace, maîtrisée, avec la petite pointe d'humour en contre-point à la noirceur de cette course-poursuite haletante.

Un récit poignant, sans fioriture, qui ne laisse pas le lecteur de marbre [...].

Les libraires en parlent

Alice réussira-t-elle à échapper aux tordus qui la pourchassent ? Une héroine hyper attachante, des personnages forts, des scènes marquantes : une réussite totale pour ce roman au rythme trépidant. 

Un roman implacable où le martèlement qui sonne dans la tête d'Alice vient s'incruster en vous. Plus qu'une solution, fuir avec elle vers une (possible?) rédemption.

Le tableau est sombre, mais quelque chose en Alice est attirant et solaire, au point que l'on ne peut pas se détourner de son histoire. Évoquant une épopée à la Thelma et Louise, l'auteur de Deep winter nous emporte, cette fois-ci, vers une quête de rédemption non dénuée d'espoir.

Un destin brisé, une traque impitoyable.

D'une écriture très visuelle, l'auteur nous invite à suivre cette jeune femme paumée, contre qui le destin s'acharne.

Pas un seul temps mort, pas une minute de répit... Bref, un roman noir de haut, très haut niveau...

On sort de cette course poursuite totalement lessivé !

Lire un roman noir excellent sera toujours un énorme plaisir ! Après Deep Winter S.W. Galley revient en maître du style !

Le nouveau polar pêchu de Gailey, auteur du formidable Deep Winter, est un road-movie violent et haletant qui nous entraîne dans les bas-fonds des États du Sud, sur les traces d'une jeune femme en quête de rédemption, bien décidée à survivre et à retrouver une vie normale... Noir à souhait !

Une course effrénée contre la montre, contre la mort, contre les démons intérieurs aussi. Alice est une héroïne dévastée qui n'a plus rien à perdre. C'est du moins ce qu'elle croit... Brut de décoffrage et très très noir : implacable !

Une écriture très cinématographique, une ambiance des plus noires, et un rythme soutenu font de ce polar un excellent cru !

Samuel W. Gailey sait comme personne dérouler les conséquences du « mauvais endroit au mauvais moment » dans un style d’une fluidité résolument cinématographique. On est comme cloué dans son canapé, pot de popcorn à la main, yeux grands ouverts, spectateur attentif et anxieux des mésaventures d’Alice.

Dynamique et pêchu, voilà un roman qui file à toute berzingue, sans oublier d’être touchant et beau, ce qui ne gâche rien !