Éditions Gallmeister, des livres à vivre
Sukkwan Island
Partager sur Facebook

Télécharger

La couvertureLa photo de l'auteurLe dossier de presse
David Vann

DAVID VANN

David Vann naît en 1966 sur l'île Adak, en Alaska, où il passe une partie de son enfance avant de s'installer en Californie avec sa mère et sa sœur. Quand il a treize ans, son père se suicide : ce drame marque très fortement le jeune garçon et le poursuivra toute sa vie.…

Lire la suite

Du même auteur

KomodoSukkwan IslandUn poisson sur la luneL'Obscure Clarté de l'airAquariumGoat MountainImpursDésolations
Un poisson sur la luneLe Bleu au-delàL'Obscure Clarté de l'airAquariumGoat MountainImpursSukkwan IslandDernier jour sur terreDésolations

Sukkwan Island

David Vann

Traduit de l’anglais par Laura Derajinski

Prix Médicis étranger

Roman - Fiction

ISBN 978-2-35178-030-5

Parution le January 5, 2010

200 pages - 22,10 Euros

Prix Médicis étranger 2010

Prix des lecteurs de L‘Express

Prix de la Maison du livre de Rodez

Prix du Marais 2011 des lecteurs de la médiathèque L‘Odyssée de Lomme

Trouver ce livre en librairie

Extrait
Ils voyaient au-delà des îles voisines, apercevaient d‘autres horizons lointains, leur champ de vision s‘étendait plus loin que jamais. C‘est le genre de choses que la plupart des gens ne voient jamais, dit son père. La plupart ne voient jamais cet endroit en plein hiver, et certainement pas depuis leur propre montagne par un jour ensoleillé. On est chanceux, voilà ce qu‘on est.
Ils grimpèrent jusqu’au sommet, montèrent sur les rochers et le paysage était toujours aussi clair. Ils voyaient toute leur île derrière, sans aucun autre signe de présence humaine, rien que les montagnes blanches et les arbres sombres qui s’étalaient en contrebas.
Son père étendit les bras et poussa un hurlement.

Résumé

Une île sauvage du Sud de l'Alaska, accessible uniquement par bateau ou par hydravion, tout en forêts humides et montagnes escarpées. C'est dans ce décor que Jim décide d'emmener son fils de treize ans pour y vivre dans une cabane isolée, une année durant. Après une succession d'échecs personnels, il voit là l'occasion de prendre un nouveau départ et de renouer avec ce garçon qu'il connaît si mal. La rigueur de cette vie et les défaillances du père ne tardent pas à transformer ce séjour en cauchemar, et la situation devient vite incontrôlable. Jusqu'au drame violent et imprévisible qui scellera leur destin. Sukkwan Island est une histoire au suspense insoutenable.

 

Avec ce roman qui nous entraîne au cœur des ténèbres de l'âme humaine, David Vann s'installe d'emblée parmi les jeunes auteurs américains de tout premier plan.

Vidéos

La chronique de Gérard Collard - Sukkwan island

Presse

Voulez-vous un bon livre pour la journée ? Voici un chef-d’œuvre. C’est aussi l’un de ces romans que vous pouvez lire et relire en y trouvant à chaque fois un sens nouveau.

Le grand roman américain qu'on attendait.

Sukkwan Island, d'une noirceur maléfique, porte le trouble à l'incandescence. Magnifique.

Un premier roman comme on en voit peu. Une histoire simple qui vous terrasse par sa force et sa violence. De ce chaos est sans doute né l'un des meilleurs écrivains de sa génération.

Haletant. Un romancier américain surdoué.

Un roman hallucinant.

Une expérience à nulle autre pareille.

Il y avait longtemps que je n'avais lu un livre aussi fort dans son dépouillement, aussi limpide dans son mystère, aussi étranger à toute mode, écrit avec une simplicité qui met à nu les âmes dans la blancheur polaire.

Doté d'un sens exceptionnel du récit […] David Vann ne se contente pas de faire trembler le lecteur, il sait aussi le bouleverser et le faire réfléchir. Un premier roman magistral.

Un roman d'une force implacable dont la rigueur de l'écriture évoque celle de Richard Ford et l'intensité celle d'Hemingway. Sukkwan Island est sans conteste le roman noir de ce début d'année. Ce livre marque l'entrée brillante d'une nouvelle voix dans la littérature américaine, celle de David Vann.

Sukkwan Island est un diamant pur. [...] Vous n'en sortirez pas indemne.

Un prodigieux premier roman de l’Américain David Vann. Sukkwan Island est l’un des textes les plus bouleversants, et aussi traumatisants, que j’aie lus cette année. C’est absolument inoubliable.

Un livre immense. Chef-d'œuvre.

Déroutant, émouvant, Sukkwan Island est aussi un livre sur la lâcheté et ses interminables conséquences : un thème où la littérature s’engage rarement.

Un premier roman qu'on prend comme un coup sur la tête.

Sukkwan Island est un livre brutal, une étude au microscope des limites de l’isolement mais aussi des ravages que les pères immatures font subir à leurs fils… Personne ne sortira d’ici vivant.

Un très, très beau livre d'un jeune auteur américain dans la veine de Jim Harrison. C'est en pleine nature, c’est magnifique.

Une allégorie des rapports filiaux et de leur impossibilité d’échapper à la névrose.

La recette Sukkwan Island ? Un père, un fils, l’Alaska et un putain de coup de théâtre. Ce succès surprise constitue d’ores et déjà l’un des temps forts de 2010. Merci aux éditions Gallmeister.

Sukkwan Island est un premier roman inoubliable. Un livre d'une rare puissance, où l'on passe de l'émotion aux larmes à mesure que l'on y découvre le portrait bouleversant d'un père borderline et de son fils chaque jour un peu plus perdu en pleine nature sauvage.

C'est un livre qu'il vaut mieux commencer face à quelques heures de liberté, car son emprise rapide ne vous laissera aucune échappatoire. Un livre terrible, d'une force radioactive, un accélérateur du rythme cardiaque.

Sukkwan Island est un cheminement bouleversant au cœur des zones les plus douloureuses de l'existence humaine. Un beau texte, tragique et sombre...

On se prend d’affection pour l’ado tiraillé dans ses choix... jusqu’à la survenue du drame. On a adoré le décor et l’ambiance sauvages décrits de manière sobre et percutante. Là-bas, comme ici, les plus dangereux ne sont pas toujours les éléments météo ni les animaux.

Un roman à la brutalité saisissante. [...] Il y a dans ce huis clos primitif et crépusculaire des moments qui rappellent le Richard Ford de Rock Springs ou certaines nouvelles du jeune Benjamin Percy. […] C’est cette douleur d’être homme qu’il restitue dans un style franc, brut, qui saisit et secoue.

Une histoire crue et déchirante.

Le premier roman foudroyant et haletant d'un digne héritier de Cormac McCarthy. Un écrivain est né.

Ce livre poignant constitue pour un coup de cœur, même si l’on n’en sort pas indemne.

David Vann a placé ses personnages dans un espace où la complicité et la confrontation ont toute liberté pour s’exprimer. […] D’où le drame qui surgit au milieu du roman et qui fait naître une terrible angoisse.

Vann transcende les genres pour mieux attraper son lecteur par les tripes. [...] Sukkwan Island distille l'un des suspenses les plus insoutenables qu'il nous ait été donné de lire depuis longtemps. [...] Une découverte à ne manquer sous aucun prétexte.

Sukkwan Island est une vraie gifle qui fouette le sang du visage, endormi d'avoir gobé ces derniers temps trop de livres anxiolytiques. Un roman puissant et dérangeant.

Un roman puissant sur la rencontre improbable d'un père au bord de la rupture et d'un fils sans repères. 

Les libraires en parlent

Un livre éprouvant, des passages insoutenables et pourtant je n’ai pas pu le lâcher. Un premier roman inoubliable.

David Vann réussit à toucher à la fois l'épouvantable et la beauté lumineuse, du grand art. Une tempête glaciale va vous emporter !

David Vann frappe fort, très fort, et démontre un talent qui laisse admiratif. 

Il est à parier que ce texte bouleversant et dérangeant, chargé d'émotions complexes, marquera au fer rouge la mémoire des lecteurs.

Tout dans ce roman part en vrille, la tragédie se devine, mieux on la respire, jusqu’au basculement et le roman devient dantesque.

Un livre dont on ne sort pas indemne.

David Vann installe d'emblée son récit dans un climat de sourde angoisse, jusqu'au point de bascule du roman : événement terrible, inattendu, foudroyant qui oblige à repenser la vie. 

Attendez-vous, une fois atteint le climax, à ne plus le lâcher. Noir et terrible.