Éditions Gallmeister, des livres à vivre
Sur la tombe du pêcheur inconnu
Partager sur Facebook

Télécharger

La couvertureLa photo de l'auteurLe dossier de presse
John Gierach

JOHN GIERACH

John Gierach est sans conteste le plus célèbre des “écrivains-pêcheurs” américains.…

Lire la suite

Du même auteur

Une journée pourrie au paradis des truitesDanse avec les truitesSexe, mort et pêche à la moucheLà-bas, les truites...Même les truites ont du vague à l'âmeTruites & CieTraité du zen et de l'art de la pêche à la mouche
Une journée pourrie au paradis des truitesSexe, mort et pêche à la moucheTraité du zen et de l'art de la pêche à la mouche

Sur la tombe du pêcheur inconnu

John Gierach

Traduit de l‘anglais par Anatole Pons-Reumaux

Récits - Fiction

ISBN 978-2-35178-147-0

Parution le October 4, 2018

256 pages - 21,80 Euros

Trouver ce livre en librairie

Extrait
La pêche est un des seuls moyens que je connaisse pour laisser le passé derrière soi, oublier le futur et vivre l’instant présent. Et vivre l’instant présent est le seul moyen que je connaisse de comprendre la vie telle qu’elle est sans se mettre en rogne.

Résumé

De ces carnets de voyages, qui racontent une année d’excursions au cœur des paysages sauvages des États-Unis, émanent des notes réjouissantes qui semblent tirées de ces chansons country que l’on sifflote en pêchant à la mouche. Mais ces récits livrent aussi quelques observations douces-amères sur le monde qui nous entoure. Perché à l’arrière d’un pick-up avec un labrador, occupé à sillonner des chemins boueux en quête des étangs reculés des prairies américaines, ou bien assis dans un drift-boat sur les grandes rivières de l’Ouest, l’écrivain pèse le pour et le contre des tutoriels de pêche, s’interroge sur l’éthique du partage d’un coin secret, et, bien sûr, tord le cou au mythe de l’amoureux imperturbable du grand air.

 

Ces nouvelles chroniques de John Gierach évoquent l’Amérique des grands espaces et l’importance de consacrer du temps à quelque chose d’aussi glorieusement inutile que la pêche à la mouche.

Presse

Aucun doute : John Gierach est bel et bien un pêcheur « parfaitement heureux ». Et qui n'oublie pas de communiquer son bonheur à ses lecteurs. Ce qui en fait un écrivain attachant.

Et au milieu coule une rivière, sans le moralisme sulpicien des «choses simples». Il y a, chez John Gierach, une désarmante franchise. Toutes ses notations sont à l'avenant, précises, sensualistes, capables de vous passionner pour le choix d'un appât ou les mœurs des truites cutth​roats.

Un récit réjouissant à la gloire de l'inutile.

John Gierach nous livre ainsi le sel d'une année d'excursions au cœur des grandes rivières de l'Ouest en s'interrogeant au passage sur l'éthique du partage d'un coin secret, tordant le cou au mythe de l'amoureux imperturbable du grand air. Réjouissant.

Perché à l'arrière d'un pick-up avec un labrador, l'écrivain pèse le pour et le contre des tutoriels de pêche, s'interroge sur l'éthique du partage d'un coin secret, et, bien sûr, tord le cou au mythe de l'amoureux imperturbable du grand air.

Un des plus beaux exemples de nature writing existant aujourd’hui.

Des chroniques halieutiques à faire frétiller la vie. Délectable. […] Frétillant comme une ablette, ce livre est un régal, une fable initiatique où la pêche sert aussi de prétexte pour parler des humains.

Une belle initiation au voyage dans les pensées et au road-trip d’un homme plus vrai que nature.