Éditions Gallmeister, des livres à vivre
Sexe, mort et pêche à la mouche
Partager sur Facebook

Télécharger

La couvertureLa photo de l'auteurLe dossier de presse
John Gierach

JOHN GIERACH

John Gierach est sans conteste le plus célèbre des “écrivains-pêcheurs” américains.…

Lire la suite

Du même auteur

Sur la tombe du pêcheur inconnuUne journée pourrie au paradis des truitesDanse avec les truitesSexe, mort et pêche à la moucheLà-bas, les truites...Même les truites ont du vague à l'âmeTruites & CieTraité du zen et de l'art de la pêche à la mouche
Une journée pourrie au paradis des truitesTraité du zen et de l'art de la pêche à la mouche

Sexe, mort et pêche à la mouche

John Gierach

Traduit de l’anglais par Jacques Mailhos

Récits - Totem n°117

ISBN 978-2-35178-682-6

Parution le October 4, 2018

304 pages - 9,40 Euros

Trouver ce livre en librairie

Extrait
Evidemment, à patienter là-haut dans le noir sous un ciel plein de hiboux et de chauves-souris, nous en venons parfois à poser les grandes questions qui aident à tuer si plaisamment le temps – les questions sur le sexe, la mort et la pêche à la mouche ; le sens de la vie et du sport ; et tu dirais que nous sommes de vrais participants ou de simples observateurs ? Et qu’est-ce que ça changerait ?
Je ne sais pas exactement ce que la pêche à la mouche nous enseigne, mais je crois que c’est quelque chose que nous avons besoin de savoir.

Résumé

Au bord des plus belles rivières américaines, John Gierach nous invite à un voyage au cœur de la nature sauvage, à la découverte des précieux secrets qui font d’une échappée en solitaire ou entre amis l’essence même de la vie. En dix-huit récits débordant de tendresse et d’ironie, sont évoqués tour à tour les truites, les éphémères, des copains de pêche, d’anciens amours, la spectaculaire Green River et les criques secrètes de l’Ouest. Il s’interroge avec humour et poésie sur les plus grands mystères de l’existence : le sexe, la mort et la pêche à la mouche.

Presse

[…] ce que je sais, c'est que je ne lâche pas Sexe, mort et pêche à la mouche, que je me passionne pour les truites arc-en-ciel, les farios et autres poiscailles, et que le mérite en revient en grande partie à un certain Jacques Mailhos, qui, comme moi, continue de croire au père Noël.

Lire Gierach, c’est partager le café du bivouac, respirer l’air soudain si clair qui flotte autour des grandes rivières à truites, s’arrêter et regarder autour de soi. Tout simplement.

Nous nous embarquons à ses trousses pour remonter canyons et rapides, pour fourbir le matériel, pour écouter les crissements du moulinet, pour évaluer la souplesse d’une canne, pour choisir l’appât qui convient, pour faire sauter le leurre sur les courants, pour observer la parfaite trajectoire d’un lancé, et surtout pour ferrer sa proie en se prenant pour le capitaine Achab défiant Moby Dick.

C'est un poème […], c'est magnifique. Allez-y, ça repose!

On goûtera la poésie, l’humour, l’écolo-philosophie de ces balades entre Colorado, Montana et Wyoming en quête d’une rivière secrète, d’un poisson rare, d’une plume de poule pour le leurre. Bref, d’un idéal.

Au cours de ce voyage au cœur de la nature sauvage, on frôle les mystères de la vie, le bonheur d'une amitié, l'intensité d'un amour.

Belle prise que ce livre!

Au-delà des considérations techniques - et philosophiques - qu’il [John Gierach] développe dans son cinquième ouvrage publié en France, Sexe, mort et pêche à la mouche, il confirme qu’il est avant tout un formidable conteur et un véritable poète au fil de l’eau.

Tous ces récits débordent de tendresse et d'ironie, évoquant pêle-mêle les truites, éphémères, compagnons de pêche, Green River et criques les plus secrètes de l'ouest américain. Imparable.