Éditions Gallmeister, des livres à vivre
Crépuscule sanglant
Partager sur Facebook

Télécharger

La couvertureLa photo de l'auteurLe dossier de presse
James Carlos Blake

JAMES CARLOS BLAKE

James Carlos Blake naît au Mexique en 1947 dans une famille mélangeant des ascendances britanniques, irlandaises et mexicaines. Il émigre aux États- Unis où il est successivement mécanicien, chasseur de serpent, préposé à l'entretien d'une piscine dans une prison puis professeur dans un collège. En 1995, son premier roman, L’Homme aux pistolets, sur le célèbre hors-la-loi John Wesley Hardin, remporte un grand succès.

Lire la suite

Du même auteur

Vies et morts de Stanley KetchelHandsome Harry
Handsome Harry

Crépuscule sanglant

James Carlos Blake

Traduit de l’anglais par Lætitia Devaux

Roman - Totem n°137

ISBN 978-2-35178-690-1

Parution le August 22, 2019

544 pages - 12,50 Euros

Trouver ce livre en librairie

Extrait
Au coucher du soleil, le ciel faisait penser aux orages de feu bibliques. L’air du soir était empli de brume rouge. Edward avançait sans hâte ni but à travers cette terre sauvage et étrangère. Il tuait des lièvres et des serpents à sonnette pour son dîner, s’arrêtait de bonne heure le soir pour camper et se délecter du spectacle du soleil couchant. Il se sentait englouti par l’immensité des cieux nocturnes et cette profusion d’étoiles scintillantes dont l’origine dépassait l’entendement. Des comètes au queues enflammées fusaient d’un pôle à l’autre, puis disparaissaient aussitôt dans l’infini.

Résumé

“P.A.T. : Parti Au Texas”. En cette sanglante journée d’été 1845, Edward Little grave ces mots sur une souche près de sa maison calcinée. John, son frère aîné, a tué leur père d’un coup de fusil pour le protéger ; leur mère, à moitié folle, s’est enfuie ; Maggie, leur sœur chérie, a disparu. Désormais, John et Edward rêvent de partir s’installer sur les terres encore désertes du Texas. Mais le hasard les sépare brutalement, et les deux frères suivent chacun de leur côté la route brutale de l’Ouest, dans l’espoir vacillant que leurs vies de meurtres et de sang se croiseront aux confins désolés de la Frontière. 

Presse

Il n'y a aucune humanité dans le roman de James Carlos Blake, qui écrit comme Sam Peckinpah filmait. Son monde est brutal, sanguinaire, amoral. L'odyssée des deux frères n'est pas un voyafe féerique mais un authentique cauchemar... Le message est simple : l'homme est bien un loup pour l'homme.

Oubliez Davy Crockett et les autres héros de Fort Alamo. Crépuscule sanglant brosse un portrait bien plus sanglant et terrible que ce que les légendes nous ont fait croire.

Une fois de plus, Blake démontre son talent pour mélanger les faits historiques à la fiction.

Terrifiant périple que celui de ces deux frères. Il fallait un sacré souffle pour écrire cette histoire.

Les libraires en parlent

Ce roman est d'une noirceur et d'une violence assez inattendues, mais quel plaisir de lecture !