Éditions Gallmeister, des livres à vivre
Sugar Run
Partager sur Facebook

Télécharger

La couvertureLa photo de l'auteurLe dossier de presse
Mesha Maren

MESHA MAREN

Mesha Maren a grandi dans les Appalaches, où son père travaillait comme visiteur de prison. Elle a reçu de nombreuses récompenses littéraires, dont le Thomas Wolfe Fiction Prize. Aujourd'hui, elle vit et enseigne en Virginie.…

Lire la suite

Sugar Run

Mesha Maren

Traduit de l‘anglais par Juliane Nivelt

Roman - Fiction

ISBN 978-2-35178-222-4

Parution le January 3, 2020

384 pages - 23,60 Euros

Trouver ce livre en librairie

Extrait
Tu sais, chuchota Miranda, quand j‘étais petite, je pensais que l‘univers avait un plan pour moi. Je croyais qu‘il existait un espace rien que pour moi, et que je le reconnaîtrais dès que je le verrais. Comme une clef qui entre dans une serrure. Je me glisserais dans le trou en cliquetant et je m‘élancerais vers un nouvel avenir. Je pensais qu‘il existait des centaines de millions d‘espaces dans l‘univers et qu‘il suffisait de trouver le bon.

Résumé

À trente-cinq ans, Jodi McCarty a passé la moitié de sa vie en prison. D'abord condamnée à perpétuité, elle vient d'obtenir sa liberté conditionnelle. Elle part retrouver sa famille dans les collines pourpres des Appalaches, où un bout de terrain l'attend. Cependant, avant de se tourner vers l'avenir, Jodi doit faire un détour par le passé et tenir une promesse. En route vers le Sud, elle fait la rencontre de Miranda, une jeune mère désemparée qui fuit son mari. Mues par un coup de foudre électrique, les deux femmes décident de prendre ensemble un nouveau départ. Encore faut-il que leur passé leur laisse une chance.


Sugar Run, le premier roman de Mesha Maren, est l'histoire brûlante de deux femmes qui aspirent au bonheur et à une vie nouvelle, dans un monde où les gens refusent d'oublier.

Presse

Sugar Run n'a rien d'un ouvrage doux et mielleux. [...] Ce roman est parcouru par un frisson, qui n'est ni celui de la peur ni celui de la désolation, celui de la fureur de vivre de deux affamées. 

Un des romans les plus captivants que j’aie lu depuis des années. L’alliance parfaite d’une intrigue rythmée et d’une écriture magnifique.

Mesha Maren nous entraîne dans le récit haletant, parfois exaltant, d’une femme dominée par un immense besoin d’amour. Sugar Run est un remarquable premier roman.

C'est écrit au plus près, d'une plume vibrante et qui saigne. [...] Il y a un vertigineux appétit de bonheur dans ce livre brûlant [...]. C'est une histoire tragique, magnifique et terriblement ordinaire d'aujourd'hui...

Le roman alterne les espoirs et les déboires de 2007 - la drogue, les promoteurs, la famille retrouvée - et ceux de 1988-1989, quand Jodi adolescente est partie sur les routes avec la mystérieuse Paula, joueuse de poker.

Premier roman d'une jeune Américaine qui maîtrise parfaitement le genre balisé du roman de cavale, Sugar Run se lit avec une fascination un peu cruelle. [...] À l'épopée positiviste d'un personnage qui parviendrait à transcender son destin, Mesha Maren préfère le récit réaliste d'un monde qui fait tout pour empêcher les tentatives d'évasion des femmes révoltées.

Peut-on faire la paix avec son passé quand il n'en reste que des ruines ? Cruel, hanté d'une “tristesse sauvage”, Sugar Run réserve sa réponse. On lui en sait gré.

On avance avec ses héroïnes sur la route cabossée, il fait chaud, et ce soir il n'y aura pas grand-chose pour nourrir la famille. Mais Jodi et Miranda se persuadent encore que demain sera meilleur, et on voudrait y croire avec elles. 

Les grandes Laura Kasischke et Lauren Groff ont encensé ce premier roman de Mesha Maren, [...] soulignant une plume dense, un intrigue explosive et une atmosphère captivante [...]. Une quête brûlante de liberté et d'espoir.

Avec ce palpitant premier roman, Mesha Maren vise juste. On se laisse happer par le tourbillon qui emporte Jodi et Miranda, toutes deux harcelées par leur encombrant passé. 

Salué par la presse américaine, le premier roman de cette enseignante à la plume dense interroge la notion de rédemption à travers une quête magnifique et brûlante de liberté. Brillant.

S'appropriant les codes du roman noir, Mesha Maren signe un livre fiévreux à travers une histoire tragique qui met en scène deux héroïnes écorchées et passionnées aspirant au bonheur et à une vie nouvelle. Une romance désespérée magnifiée par une écriture d'une renversante beauté.

Ambiance torride dans Sugar Run, mais comment vivre une nouvelle vie quand le passé vous rattrape...?

Un premier livre surprenant par sa maîtrise et son mélange des genres, s'attachant à la manière d'un Larry Brown à des vies négligées et des âmes fêlées, mais avec un ancrage physique au monde, parfois cru, parfois sensuel, qui n'est pas sans rappeler la puissance des romans de Laura Kasischke. 

Le retour de Jodi sur son lieu d'origine, les Appalaches, donne des descriptions assez grandioses de paysages.

Ce récit dramatique est empli d'espoir dans un monde qui refuse d'oublier, où les gens gardent tout en mémoire, empêchant de faire table rase pour s'inventer un futur vierge des erreurs passées. 

Déjà couronné d'une critique dithyrambique aux États-Unis, adulé par les grandes Lauren Groff ou Laura Kasischke, ce premier roman sur la rédemption aux élans féministes a tout pour plaire.

C'est une intrigue royale portée par une écriture jeune et enlevée pour un premier roman très prometteur. 

Un page-turner littéraire.

Avec force et perspicacité, ce roman explore notre besoin rédempteur de nous connecter aux lieux et aux êtres.

Mesha Maren réinterprète avec audace et succès les codes du noir. Vous pouvez presque la voir – comme Raymond Chandler – couper chaque page en trois et exiger que chaque bandeau recèle une trouvaille merveilleuse pour enchanter le lecteur.

Les libraires en parlent

Une atmosphère oppressante, une écriture précise et un rythme maîtrisé : un coup de cœur de la librairie !

Plus qu'un road trip, plus que du nature writing classique, Sugar Run c'est avant tout le portrait d'une femme qui reprend le cours de sa vie après des années passées en prison, comme si de rien n'était, et qui va prendre les mauvaises décisions. Mais Mesha Maren ne tombe pas dans les clichés du genre et c'est en ça que son roman  qui est son premier  est une vraie réussite. À lire absolument si vous aimez la bonne littérature des grands espaces et les histoires qui vont vite tout en étant travaillées. Une belle découverte !

Une plongée sans concession sur les traces d'une Amérique lugubre en proie aux sinistres économiques à travers le destin de deux femmes puissantes, véritables reines de ce roman.

Un premier roman envoûtant, une écriture puissante et poétique au service d’une intrigue qui monte crescendo vers une noirceur où la fatalité triomphe.

Poisseux, terrible, oppressant, magnifique. Porté par une écriture magnifique et une excellente traduction, ce roman plonge le lecteur dans une débâcle annoncée mais teintée d’espoir.

Une belle histoire tragique délivrée par une écriture touchante et enivrante.

Le passé, la responsabilité et le whiskey sont les maîtres mots de cet embrasement. Un roman assez éblouissant.

Une écriture flamboyante, très sensuelle, vivante, des respirations retenues, la peur poisseuse, la folie électrique. Les corps se serrent, se courent après, se battent. L’autrice a une langue bien particulière, très attachée aux sensations, l’épiderme à fleur de peau, qui rend l’univers extrêmement palpable. Un très beau premier roman.

Un roman fort, à l'image des titres des éditions Gallmeister.

Ce roman sur la rédemption porte le lecteur de façon douce et inattendue. Malgré la noirceur de l’histoire, la dérive des personnages et les saccages de la nature, ce premier roman est une réussite. À découvrir !

Une tension qui monte au fil des pages, le temps qui s'allonge, la sensation d'étouffement, d'être pris au piège. Mais aussi l'espoir, l'aspiration à une vie meilleure.

Vous vous souviendrez de Jodi et Miranda, deux héroïnes écorchées, brûlantes et passionnées. Un premier roman percutant, plein de couleurs et palpitant au cœur de l'Amérique.

Jodi est tiraillée entre son passé et l'espoir de se construire un bel avenir au milieu des montagnes, les Appalaches qu'elle aime tant. Le parcours sera chaotique...

Histoires d'amour tumultueuses, révélations de son passé troublant, road-trip effréné dans les Appalaches, sont les ingrédients du premier roman de Mesha Maren, qui dessine le visage sombre d'une Amérique laissée pour compte...

"Le souffle coupé, je m'époumonais", ce sont les mots de Bashung, qui me viennent quand je repense à Sugar Run, inoubliable premier roman de Mesha Maren au titre ô combien ironique, car le "run" est la période où tout vous réussit au poker. Et s'il y a bien quelque chose que ne possède pas la fragile et passionnée Jodi, c'est de la chance.
Cette romance désespérée, magnifiée par une écriture d'une terrifiante beauté, que j'ai lue la boule au ventre, me hantera longtemps...

Un premier roman réussi au style singulier que l'on a envie de retrouver rapidement. L'écriture est belle et nous plonge dans une une atmosphère qui monte crescendo vers une noirceur.

Sur fond de destruction écologique du patrimoine naturel des Appalaches, un splendide portrait de femme, attachante, fragile et déterminée. L’autrice allie une construction virtuose à une grande capacité à émouvoir sans démagogie.

Haletant et fiévreux jusqu'à la dernière page.

Un roman d'une beauté incandescente, une écriture qui ondule dangereusement aux franges des précipices. Jodi est une héroïne inoubliable. Une petite sœur qui ne cherche rien tant qu'à se reconquérir.

Notre jeune romancière flirte ici avec le roman noir, un désir de rédemption si cher au genre.

Dans ce premier roman sombre et enivrant, Mesha Maren nous conte la vie de gens qui ne comptent pas, dans une région au bord de la faillite, où la drogue et l’industrie du gaz de schiste contrôlent tout.

Sugar Run est un premier roman poignant, rougeoyant de désir et d'espoir, qui marche sur la frontière du roman noir avec délicatesse et élégance.

Voilà une très belle histoire de femmes américaines, écrit comme un road movie noir, où chacun paye cash le prix des erreurs passées.