Éditions Gallmeister, des livres à vivre
Rouge blanc bleu
Partager sur Facebook

Télécharger

La couvertureLa photo de l'auteurLe dossier de presse
Lea Carpenter

LEA CARPENTER

Lea Carpenter est née en 1972 dans le Delaware. Diplômée de Princeton et de Harvard, elle a été éditrice de Zoetrope, le magazine de Francis Ford Coppola. Elle partage aujourd'hui son temps d’écriture entre scénarios et œuvre romanesque.

Lire la suite

Du même auteur

Onze jours

Rouge blanc bleu

Lea Carpenter

Traduit de l‘anglais par Anatole Pons-Reumaux

Roman - Fiction

ISBN 978-2-35178-205-7

Parution le February 6, 2020

336 pages - 23,00 Euros

Trouver ce livre en librairie

Extrait
Voici mes réponses. Voici ce qui s’est passé et pourquoi, voici ce que je sais et ce en quoi je crois. Dans cette histoire, il n’y a pas d’incendies, mais il y a une déesse ou deux. Il y a un ami qui meurt. Il y a un jeune officier qui suit les ordres et commet des crimes, qui tombe amoureux et sauve une vie.
Je crois au pardon.
Je crois que si l’Éternel ne garde la ville, en vain la garde veille.
Je crois en toi.
Voici l’histoire de ton père, Anna. Tu as l’âge, maintenant.

Résumé

Anna adore son père, le charismatique Noel, banquier new-yorkais dont elle est la fille unique. Mais Noel meurt dans une avalanche en Suisse la veille du mariage d’Anna, laissant derrière lui bien des zones d’ombres. Quelques mois plus tard, alors qu’elle est en lune de miel dans le sud de la France, Anna fait une rencontre troublante. Un ancien collègue de Noel lui promet des révélations sur le passé de son père. Et de retour à New York, la jeune femme reçoit une clé USB. Sur celle-ci, des vidéos de Noel au centre d’un interrogatoire impitoyable. Tout ce qu’Anna croyait savoir sur la vie de son père – et sur son décès – vole alors en éclats.


Roman intelligent et rythmé, Rouge Blanc Bleu nous plonge dans les arcanes de la CIA et dans le cœur d’une jeune femme qui apprend à découvrir l’inconnu qu’était son père.

Presse

C’est en la matière le livre [d'espionnage post-11 septembre] le plus inattendu, complexe dans le meilleur sens du terme et réussi depuis bien longtemps. En même temps qu’un magnifique chant d’amour pour un père disparu.

Lea Carpenter utilise brillamment les codes du roman d'espionnage pour mettre en lumière un monde de duplicité et de trahisons. Un roman hypnotisant, acéré et profondément touchant.

Enfin, le parfait roman d’espionnage post 11-septembre. Une brillante évocation du monde de l’espionnage américain en temps de crise, alors que la lutte contre le terrorisme rentre en contradiction avec les intérêts à long terme de l’Amérique, et que les agents se trouvent piégés dans des conflits de loyauté. Passionnant, provocant, et surtout très émouvant.

Les libraires en parlent

Une plongée très humaine et sensible sur un amour père/fille. Tout en nous interrogeant sur les (petits) mensonges du quotidien.