Éditions Gallmeister, des livres à vivre
Le Grand Silence
Partager sur Facebook

Télécharger

La couvertureLa photo de l'auteurLe dossier de presse
Jennifer Haigh

JENNIFER HAIGH

Jennifer Haigh est née en 1968 à Barnesboro, en Pennsylvanie. Elle étudie en France et se tourne d’abord vers le journalisme, avant de tout quitter pour se consacrer à la littérature.…

Lire la suite

Du même auteur

Le Grand SilenceCe qui gît dans ses entrailles

Le Grand Silence

Jennifer Haigh

Traduit de l‘anglais par Janique Jouin-de Laurens

Roman - Totem n°196

ISBN 978-2-35178-804-2

Parution le September 2, 2021

368 pages - 10,40 Euros

Trouver ce livre en librairie

Résumé

“La plupart d’entre vous sont maintenant au courant de ce qui est arrivé à mon frère, ou du moins d’une version de l’histoire qui a ruiné sa
vie.” Bien qu’éloignée de sa famille, Sheila McGann est demeurée proche de son frère aîné, Art, curé dévoué et populaire de la région de
Boston. Quand il est accusé d’avoir abusé d’un jeune garçon, elle refuse d’y croire et décide de découvrir ce qu’il s’est passé. Mais leur autre
frère, Mike, ancien policier, est persuadé qu’Art est coupable. Leurs enquêtes croisées vont ébranler toutes leurs certitudes.

Presse

La romancière parvient à happer le lecteur tout au long de son intrigue. Un roman saisissant sur la morale, la culpabilité et la rédemption.

La culpabilité se trouve au cœur de ce roman sur le puritanisme et la vie américaine.

Plongez dans Le Grand Silence et laissez-vous submerger par le trouble. La fiction a ce pouvoir de rendre humain le dernier des hommes, de vous faire nouer un lien intime avec lui.

La langue de Jennifer Haigh nous emporte, suave et piquante. Une prose qui emberlificote les sentiments. Roman sur la culpabilité, le pardon, sur des hommes et des femmes qui se montrent faibles devant le Tout Puissant. Humains, tout simplement.

Remarquablement documenté, Le Grand Silence exploite en partie les non-dits pudiques qui relèguent le sacerdoce des prêtres au domaine du spéculatif.

Les scandales de Boston ne correspondant pas à ses souvenirs, [Jennifer Haigh] a décidé d’en faire un roman, qui aurait pu être noir s’il n’y avait pas la connaissance de l’intérieur, la finesse d’analyse des personnages et le courage de ne pas renier son monde.

Jennifer Haigh conjugue avec brio efficacité de la narration et sens de la nuance. Les personnages ont une grande densité humaine, à commencer par celui du prêtre dont l’auteur nous fait ressentir la poignante solitude.

C’est fin, subtil, très émouvant, dévastateur dans sa description du clergé, et cela amène à se poser pas mal de questions sur l’attitude que nous aurions, chacun d’entre nous, face à ce type d’accusation touchant un proche.

Captivant et d’une superbe maîtrise.

Le Grand Silence a les qualités magnétiques d’un très bon roman policier, mais ici, les indices ne permettent pas de résoudre une énigme mais de comprendre une famille à la fois singulière et étonnamment universelle.

Magistral !

Les libraires en parlent

Le roman remet en question notre la foi, la confiance que nous sommes en mesure d'accorder à nos proches ... et jusqu'où serions-nous capable d'aller par amour, par tristesse ou encore par haine ?! Un véritable roman sociétal qui remet en question le poids de l'Église dans la société américaine !!!

Le roman de Jennifer Haigh est vraiment sublime. L'histoire, ingénieusement construite, le style pudique et tendre, font de ce livre une œuvre inoubliable et passionnante que je conseille avec beaucoup de plaisir.

C'est le temps de la disgrâce pour Art, accusé d'abus sexuels, prêtre pourtant dévoué, aimé au sein de la communauté religieuse de Boston. L'affaire révèle d'anciennes blessures, intimes et familiales. Le roman laisse pourtant plein de doutes, d'incertitudes, questionne la foi, la confiance et l'amour du prochain.

Un roman sublime sur la famille, le doute, la confiance, la foi, les traumatismes de l’enfance… L’histoire, ingénieusement construite, le style pudique et tendre, font de ce roman une œuvre inoubliable et passionnante. Magnifique.

Haletant, ce roman au suspense troublant se lit comme un thriller psychologique. En traitant un sujet sensible sans pour autant le rendre manichéen, Jennifer Haigh prouve son talent et sa subtilité. Un gros coup de cœur.