Éditions Gallmeister, des livres à vivre
La Rivière de sang
Partager sur Facebook

Télécharger

La couvertureLa photo de l'auteurLe dossier de presse
Jim Tenuto

JIM TENUTO

Jim Tenuto naît et grandit à Chicago, où son père est policier. Il entre dans le corps des Marines en 1975 et y occupe diverses fonctions, avant d'être transféré à l'école des officiers de Coronado en Californie. Il écrit alors une pièce de théâtre qui remporte le prix de meilleure pièce de l'année et commence à publier des nouvelles dans des magazines sportifs.…

Lire la suite

Du même auteur

La Rivière de sang

La Rivière de sang

Jim Tenuto

Traduit de l’anglais par Jacques Mailhos

Prix Calibre 38

Roman - Fiction

ISBN 978-2-35178-006-0

Parution le September 7, 2006

320 pages - 24,30 Euros

Prix Calibre 38 du meilleur premier roman

Finaliste du Grand Prix des lectrices de ELLE 2007

Trouver ce livre en librairie

Extrait
LE moment de perfection était proche.
Ma définition de la perfection inclut une rivière, de la solitude, une mouche sèche et une truite. Fabrication de nouveaux souvenirs pour remplacer les vieux. L’eau lente du ruisseau était glacée, d’un vert tourbeux. Aucun autre pêcheur ne troublait le calme des lieux. J’utilisais une de mes cannes favorites, une Granger Victory en bambou refendu âgée d’un demi-siècle, que son précédent propriétaire avait trouvée, enfant, pour cinq dollars dans le fond d’un magasin de bricolage. J’avais monté la mouche moi-même. Une Adams. La mouche à avoir si l’on doit n’en avoir qu’une.

Résumé

Ex-star de football universitaire et vétéran de la guerre du Golfe, Dahlgren Wallace n'aspire qu'à poser ses valises. Aussi, lorsque le magnat des médias Fred Lather lui propose de devenir guide de pêche dans sa propriété du Montana, l'occasion est trop belle. Jusqu'au jour où l'un des invités se fait assassiner à quelques pas de lui. D'abord accusé du meurtre, Wallace est contraint de mener sa propre enquête. La liste des suspects ne tarde pas à s'allonger, tandis que la violence se déchaîne : milices néonazies, éco-terroristes défenseurs des droits des animaux et ranchers véreux sont prêts à tout pour mettre la main sur le ranch de Lather.

 

Les étendues sauvages du Montana constituent le décor somptueux et menaçant d'une enquête riche en rebondissements. Portrait acide d'une Amérique déglinguée, La Rivière de sang est la première aventure de Dahlgren Wallace.

Presse

Comment définir cet excellent premier roman d’un ancien marine et auteur de nouvelles pour des magazines sportifs, dont le père avait été flic à Chicago ? Comme un polar des grands espaces ? Un chant d’amour au Montana ? Un portrait inquiétant d’une Amérique à la dérive ? Ou comme un livre d’une tonalité plutôt gaie, rapide, tonique, où l’auteur appelle un chat un chat et ne confond pas une truite arc-en-ciel avec une cuttbow ni avec une cutthroat aux traits carmin sous les branchies. Le bonheur en somme !

Un polar très efficace où le meurtre se glisse sournoisement dans des paysages superbes. Classique, efficace et bien mené, La Rivière de sang tire avantageusement parti de son décor. Aux commandes, Jim Tenuto mène son affaire de main de maître.

Une virée mouvementée dans le Montana, un des États américains où la nature est la plus somptueuse : voilà ce que propose Jim Tenuto dans un livre qui tient tant d’une étude de mœurs et d’un traité de pêche à la mouche que d’un polar musclé.

Un bon polar qui s’adresse aussi bien aux amateurs de pêche à la mouche qu’aux lecteurs amoureux de Au milieu coule une rivière. Et, dans un Montana pas exotique pour un sou, une certaine Amérique pleine de sang et de fureur.

Avec La Rivière de sang de Jim Tenuto, on assassine toujours certes, mais pas dans des endroits glauques ou des quartiers malfamés. Non, on tue au milieu d'une rivière idyllique, en plein cœur du Montana. Cela ne change rien pour la victime, mais le lecteur, lui, a l'impression de prendre l'air.

Enfilez donc vos waders et tendez votre soie aux côtés de Dahlgren Wallace, cet enquêteur hors normes qui évolue entre forces de l’ordre et exactions crapuleuses… comme un poisson dans l’eau.

Les libraires en parlent