Éditions Gallmeister, des livres à vivre

James M. Cain

James M. Cain est né dans le Maryland en 1892. Un soir de septembre 1914, alors qu'il a vingt-deux ans et vit de petits boulots, il s'entend dire sur un banc de parc à Washington : "Tu seras écrivain." Cette phrase sonne comme une révélation et il tente de réaliser sa vocation en envoyant des nouvelles à divers magazines, mais elles sont toutes refusées. Il décide alors de se faire la main en devenant journaliste pour le Baltimore Sun. Il sert dans l'armée pendant la Première Guerre mondiale et part combattre en France, où il joue le rôle de rédacteur du Lorraine Cross, le journal officiel de la 79e division.

 

À son retour, il collabore avec les journaux The American Mercury et The New York Worldavant de devenir le directeur du New Yorker. Il officie également en tant que scénariste à Hollywood. Après avoir écrit des milliers d'éditoriaux, de portraits et de reportages, il publie enfin sa première nouvelle à l'âge de quarante-deux ans. Ses travaux sont repérés par l'éditeur Alfred Knopf, qui l'encourage à écrire un roman. Ce sera Le facteur sonne toujours deux fois (1934), qui rencontre un succès foudroyant.

 

Cain devient un auteur prolifique et adulé et, bien qu'il aie toujours refusé d'être catalogué comme appartenant à un genre précis, est considéré comme un des créateurs du roman noir et un représentant illustre de la fiction hard boiled. Les magazines s'arrachent Cain, Hollywood le réclame. En 1936, Assurance sur la mort paraît en feuilleton dans le magazine Liberty : c'est un événement. Le roman sera adapté au cinéma en 1944, donnant naissance à un film noir culte, au scénario signé Billy Wilder et Raymond Chandler.

 

Scénariste et auteur à l'œuvre foisonnante, Cain signe encore une vingtaine de romans (dont cinq sont adaptés au cinéma) et de nombreuses nouvelles. Il meurt en 1977.

 

 

Ses livres

TOTEM
Assurance sur la mort