Éditions Gallmeister, des livres à vivre
Les Spectres de la terre brisée
Partager sur Facebook

Télécharger

La couvertureLa photo de l'auteurLe dossier de presse
S. Craig Zahler

S. CRAIG ZAHLER

Né en Floride, S. Craig Zahler est désormais New-Yorkais. Il a travaillé de nombreuses années en tant que directeur de la photo et traiteur, tout en jouant dans un groupe de heavy metal et en créant des pièces de théâtre bizarres. Son premier roman, un western intitulé A Congregation of Jackals, a été nominé pour les prix Peacemaker et Spur.…

Lire la suite

Du même auteur

Dédale mortelUne assemblée de chacalsExécutions à Victory
Les Spectres de la terre briséeUne assemblée de chacalsExécutions à Victory

Les Spectres de la terre brisée

S. Craig Zahler

Traduit de l‘anglais par Janique Jouin-de Laurens

Roman - Fiction

ISBN 978-2-35178-171-5

Parution le August 23, 2018

400 pages - 23,60 Euros

Trouver ce livre en librairie

Extrait
Instinctivement, dit Long Clay, l’homme a peur de la torture et de la défiguration davantage que de la mort. Il peut imaginer ce que c’est que d’être marqué au fer rouge, parce qu’il s’est déjà brûlé ; il peut imaginer à quoi ressemble d’être aveugle, parce qu’il s’est retrouvé dans une pièce obscure à trébucher sur les meubles ; et s’il a déjà ressenti une douleur dans ses parties intimes, il peut imaginer à quoi pourrait ressembler d’être castré.

Résumé

Mexique, été 1902. Deux sœurs kidnappées aux États-Unis sont contraintes à la prostitution dans un bordel caché dans un ancien temple aztèque au cœur des montagnes. Leur père, John Lawrence Plugford, ancien chef de gang, entame une expédition punitive pour tenter de les sauver, accompagné de ses deux fils et de trois anciens acolytes : un esclave affranchi, un Indien as du tir à l’arc, et le spectral Long Clay, incomparable pro de la gâchette. Le gang s’adjoint également les services d’un jeune dandy ambitieux et désargenté, attiré par la promesse d’une rétribution alléchante. Peu d’entre eux survivront à la sanglante confrontation dans les badlands de Catacumbas.

 

Un western impitoyable qui balaie tout sur son passage, comme un film de Tarantino au volume poussé à fond.

Presse

C’est sur 432 pages, un déchaînement de violence et de cruauté. Un film gore planté dans un western. Les rares personnages ayant une substance morale l’abandonnent plus ou moins rapidement et se laissent dévorer par la haine. Rien n’est drôle, mais alors RIEN DU TOUT n’est drôle dans ce roman qui finit toutefois par être comique, tellement il est excessif dans la violence.

Si retenir votre souffle sur les 400 premières pages de ce roman ne vous fait pas peur, alors chaussez vos bottes, enfourchez votre canasson et galopez vers l'orage, sur ces terres où les âmes se consument comme un ultime shot de tequila.

Un roman qui se lit comment on se prendrait une cuite.

Une chevauchée impitoyable, avec pièges, explosifs, flèches, balles, poisons et tortures. Un western magistral et sanglant.

Une incroyable énergie, qui nous maintient ligotés jusqu'au bout du périple.

Au croisement du roman qui décoiffe, du divertissement et d’une littérature ayant un fond digne de ce nom, il y a les histoires de S. Craig Zahler.

Les Spectres de la terre brisée tient de l'exercice de style ultra maîtrisé et de la subversion jubilatoire.

Un roman jubilatoire, speed et ultraviolent, en cours d'adaptation au cinéma par Ridley Scott.

Bienvenue dans le monde sale et dangereux de S.Craig Zahler.

Zahler est un poète.

Le style est violent, cinématographique, pulsif et jouissif.

Zahler appartient à cette génération d’auteurs maîtrisant les codes laissés par leurs aînés tout en y apportant une touche d’hyperviolence et d’ironie propres à leur époque.

Wild Wild West. Un souffle brûlant comme la poudre crachée par les flingues embrase ce western contemporain.

Un western à la violence assumée, mais aussi complètement passionnant. À glisser d'urgence dans vos valises !

Complètement addictif.

Zahler est un fabuleux raconteur d’histoires qui catapulte son lecteur dans l’Ouest du début du siècle avec un furieux sens de l’authenticité.

Les libraires en parlent

Un western horrifique pas très spaghetti, entre BD et univers à la Tarantino. S. Craig Zahler nous attrape par le col, nous colle au mur et on adore !

Une histoire de vengeance sanguinaire, haletante, un page-turner incroyable, belle surprise ! 

Noir, violent, comme l'Ouest américain dans la veine des maîtres du genre. Une ribambelle de personnages typiques western. Des méchants très méchants, des gentils pas si gentils, un héros, un enlèvement... Sans concessions. Si on aime le genre, à lire sans hésiter. 

Un western noir et violent, un véritable page-turner, nous entraîne dans un voyage qui allie intelligence narrative et puissance descriptive.

 Trépidant, survitaminé, violent et addictif. Funeste mais jouissif !

Une virée mémorable au Mexique en compagnie d'une bande de malfrats sans scrupules et as de la gâchette. C'est violent et noir. C'est un mélange des genres inattendu. C'est parfaitement réussi.

Un western explosif et jouissif.

C'est violent, très violent... Sombre, très sombre... Bon, très bon ! Non, on ne vous parle pas de la rentrée mais bien d'un excellent western !

C'est épique comme un western, il y a des chevaux, des cow-boys et des Indiens comme dans un western, il y a le son de la poudre et les hurlements des blessés, comme dans un western... C'est un grand souffle d'aventure qui vous emporte au triple galop !

Une ambiance tarantinesque implacable, noire et hallucinée!

C'est du bon gros western, bien mené, bien écrit (/traduit), violent et malin comme tout. (Et ça se passe au Mexique, en 1902, trèèès important.) Jouissif. Du grand Zahler (Regardez ses films ! Lisez ses deux autres livres !).

Les Spectres de la terre brisée, western à grand spectacle, haletant et jubilatoire, va être à l'origine de bien des nuits blanches!

Ce roman a tout d'un très bon western : histoire d'amour, de séquestration et de vengeance ! Les personnages hauts en couleur et les paysages désertiques du Mexique nous transportent comme dans un film. 

Le rythme est haletant, l'écriture cinématographique, et le récit plutôt noir et violent, mais sans être sordide. À quand le film ?

La poudre et le sang parleront jusqu’à ce que la fureur des hommes emporte tout. Absolument tout. Un western apocalyptique et violent, sauvage et effréné. Et dans le fond, une histoire d’amour. Grandiose !