Éditions Gallmeister, des livres à vivre
Onze jours
Partager sur Facebook

Télécharger

La couvertureLa photo de l'auteurLe dossier de presse
Lea Carpenter

LEA CARPENTER

Lea Carpenter est née en 1972 dans le Delaware. Diplômée de Princeton et de Harvard, elle a été éditrice de Zoetrope, le magazine de Francis Ford Coppola. Elle partage aujourd'hui son temps d’écriture entre scénarios et œuvre romanesque.

Lire la suite

Du même auteur

Rouge blanc bleu

Onze jours

Lea Carpenter

Traduit de l’anglais par Anatole Pons-Reumaux

Roman - Fiction

ISBN 978-2-35178-164-7

Parution le September 6, 2018

272 pages - 22,00 Euros

Trouver ce livre en librairie

Extrait
Le contrôle des attentes ne vient qu’en deuxième position après le contrôle de la douleur dans l’épreuve qui consiste à tenir le coup au quotidien. Et puis, loin derrière, vient le contrôle de la colère. Le contrôle de la douleur vous permet d’endurer l’instant présent ; le contrôle des attentes vous permet d’endurer journée après journée ; le contrôle de la colère vous permet d’endurer le fait de vous voir interdire non seulement toute intimité mais toute reconnaissance que vous êtes bien vous-même.

Résumé

Pennsylvanie, mai 2011. Sara apprend que son fils unique Jason, parti combattre avec les forces spéciales américaines, est porté disparu en Afghanistan. Femme forte et indépendante, familière des hautes sphères politiques, Sara, qui a élevé seule Jason après le décès de son père, se retrouve pour la première fois de sa vie impuissante face au destin. Confrontée à l’interminable attente, assiégée par les journalistes, elle plonge dans ses souvenirs et relit les lettres envoyées par Jason durant son entraînement, espérant se rapprocher de ce fils disparu et comprendre les raisons de son engagement. Au bout de neuf jours, des nouvelles arrivent.

 

Le premier roman de Lea Carpenter est le portrait sensible d’une mère et de son fils, dont les choix bouleversent leurs deux vies à tout jamais.

 

Presse

C'est une totale réussite, dans la construction, la force du propos.

C'est une histoire intime, que Lea Carpenter transforme en autre chose, comme un objet hybride, tout à la fois roman d'apprentissage, récit épistolaire, travail sur le souvenir.

Le récit de Lea Carpenter recompose une relation mère-fils hors du commun et questionne admirablement l'héroïsme contemporain.

Le génie de Lea Carpenter consiste à dresser un parallèle entre ses réflexions, sur les batailles à mener, et la façon de parcourir l'existence. Le mental de son héroïne résulte d'un mélange de fermeté, d'émotivité et de remise en question. D'une force et d'une pudeur incroyables, elle nous arrache une larme, tant elle ne désarme pas son envie de croire en la vie. Avec ce premier roman, Lea Carpenter s'impose clairement comme une nouvelle voix américaine à suivre.

Un récit poignant, sensible, d'une écriture brute et tendre.

Un roman lumineux, plein d'espoir.

Un livre qui m’a beaucoup touchée, intéressée, qui est bien écrit. C’est un premier livre, et je pense qu’on entendra encore parler de l’auteur.

Un premier roman bouleversant sur fond d'amour fusionnel et inconditionnel.

Un soldat d'élite et sa mère se confient dans leurs lettres. Instructif et touchant.

Lea Carpenter s'adresse à notre crainte la plus vertigineuse : celle de la disparition des êtres aimés.

On reste scotché, mal à l'aise, vaincu par la poigne de l'auteur, qui sait diablement mener le suspense.

Une histoire poignante sur une mère et son fils qui atteste du début d’un écrivain extraordinairement doué.

Une histoire envoûtante portée par la force de son écriture.

Un premier roman plein d’assurance. Le touchant portait de l’amour maternel en temps de guerre.

Les libraires en parlent

Onze jours, c'est le temps qu'il faut à Sara pour avoir des nouvelles de son fils, militaire de la Marine disparu en Afghanistan. Un roman magnifique, double portrait bouleversant d'une mère et d'un fils, de leurs engagements respectifs.

Un très beau premier roman sublimé par l'écriture sensible de l'auteur.

Le roman d'une mère qui attend courageusement des nouvelles de son fils. La plume de Léa Carpenter nous fait doucement voyager dans ses souvenirs qu'elle invoque afin de maintenir ce lien maternel et poignant qui l'unit à son enfant. Petit à petit le portrait de ce jeune soldat apprécié de tous se dessine et vous envoûte pour ne plus vous lâcher ! 

Roman d'une grande maîtrise, relatant avec réalisme, la vie militaire des forces spéciales, questionnant la raison d'un engagement, le patriotisme et l'expérience de la perte.

Un très beau roman, intime et douloureux, sur l'Amérique post-11 septembre.

Rien n'est en trop dans ce texte dont on ne saurait trop vanter l'impact émotionnel. Sublime !

Une écriture poétique dans laquelle on retrouve un peu de Gaëlle Josse et de Pete Fromm.

Toute la force du roman tient dans la langue de Lea Carpenter, son rythme et ses ondulations. Brûlant comme une blessure de guerre, terrible comme une ligne de destin où le sacrifice côtoie de très près l’amour et la solidarité.