Éditions Gallmeister, des livres à vivre
Une maison parmi les arbres
Partager sur Facebook

Télécharger

La couvertureLa photo de l'auteurLe dossier de presse
Julia Glass

JULIA GLASS

Julia Glass naît le 23 mars 1956 à Boston, dans l’État du Massachusetts. Diplômée en 1978 de l'université de Yale, elle est aujourd'hui, en parallèle de son activité d'écrivain, journaliste indépendante et éditrice.…

Lire la suite

Du même auteur

Une maison parmi les arbresLa Nuit des lucioles

Une maison parmi les arbres

Julia Glass

Traduit de l’anglais par Josette Chicheportiche

Roman - Fiction

ISBN 978-2-35178-182-1

Parution le August 23, 2018

464 pages - 24,40 Euros

Trouver ce livre en librairie

Extrait
Les enfants ne cherchent pas à essayer de comprendre les actions de leurs grands-parents. Qu’ils se comportent de façon sympathique ou tyrannique, les grands-parents sont, comme les dinosaures et les Vikings, des êtres dépassés et illogiques, exempts des règles de la physique ou d’un comportement moderne décent. Tous les actes excentriques ou même brutaux qu’ils perpètrent sont excusés du fait de leur grand âge. (Peut-être qu’à leur époque, c’était normal de faire honte à ses enfants, comme il était normal du temps des dieux nordiques de piller et de brûler.

Résumé

Après la mort accidentelle de l'auteur vénéré de livres pour enfants Morty Lear dans sa maison du Connecticut, Tomasina Daulair découvre qu'il lui a légué sa propriété et la gestion de son patrimoine artistique. Au fil des années, Tommy était devenue à la fois l'assistante de Morty, sa confidente et le témoin de sa routine quotidienne, mais aussi des conséquences émotionnelles de son étrange jeunesse et de sa relation passionnelle avec un amant emporté par le sida. Lorsqu’un célèbre acteur engagé pour incarner Morty à l’écran se présente pour une visite prévue peu de temps avant la mort de l’écrivain, Tommy et lui sont amenés à fouiller le passé de Morty. Tommy s’interroge alors : connaissait-elle vraiment cet homme dont elle a partagé la vie durant plus de quarante ans ?

 

Ce roman compose une fresque délicate sur les blessures de l’enfance qui ne se referment jamais tout à fait. Seule les atténue la plume tendre et subtile de Julia Glass, lauréate du prestigieux National Book Award.

Presse

Je trouve que c'est un livre souvent très drôle - d'un humour subtil - et d'une tendresse, d'une délicatesse formidables.

Un livre parfait pour passer des vacances à la rentrée.

Julia Glass a une manière bien américaine de déplier chaque chagrin, chaque coin de mystère, d'aller jusqu'au bout des révélations. Mais elle le fait avec une délicieuse empathie.

Allant et venant entre des personnages qui ont plus en commun qu'ils ne l'imaginent, Julia Glass s'attache à révéler les secrets et les fêlures de chacun tout au long de cette subtile réflexion sur l'enfance, la création, et les petits arrangements avec la vérité d'où naissent parfois les plus belles œuvres.

Avec Julia Glass, il y a des jardins de tulipes, des falaises, des montagnes enneigées, quelques douces collines, mais aussi des personnages follement romanesques. Tous ces éléments contribuent à faire de la lecture d'Une maison parmi les arbres un moment enchanté.

La plume alerte de Julia Glass brosse une magnifique galerie de portraits tout en nuances. Montrant que fêlures de l'enfance et blessures intimes restent à jamais gravées.

Julia Glass est une fine observatrice des relations humaines et possède une grande maîtrise des dialogues.

Julia Glass est une formidable raconteuse d’histoires au style captivant et évocateur.

 

Rayonnant, chaleureux et passionnant.

Fascinant. Élégant et centré sur les personnages. Julia Glass accomplit sa tâche avec une vision neuve et sans trop en faire, décrivant la complexité non seulement de la créativité, mais aussi à quel point la sensibilité et la compassion sont deux choses différentes.

Les libraires en parlent

Julia Glass suspend le temps et on prend le temps avec elle de découvrir ses personnages complexes, leurs secrets, leurs échanges toujours justes. Un roman maîtrisé sur les relations humaines qui projette quelques retours vers les blessures du passé. Passionnant et délicat. 

 

Je suis une grande fan de Maurice Sendak (que j’ai cru reconnaître parfois dans la description des albums) et de la littérature jeunesse en général, donc je me suis laissée embarquer dans la forêt de Morty Lear avec grand plaisir.

Immersif et émouvant, on glisse avec douceur dans ce joli roman.

 Passionnant et délicat. 

Subtil et lumineux.

Un roman d'une grande finesse, d'où émane une douce, chaleureuse et apaisante lumière. Magnifique.

Un roman à l'atmosphère très délicate qui s'interroge sur les blessures de l'enfance et sur les traces indélébiles qu'elles laissent sur nos existences...

Une écriture précise et envoûtante, révélant une vraie tendresse pour ses personnages. Touchant !

Du pur storytelling comme seuls les Américains sont capables de le produire. Julia Glass explore les blessures et les espoirs de ses personnages profondément marqués par la mort d'un artiste magnétique et facinant. Chacun est doté d'une profondeur d'âme qui fait de la dimension psychologique de ce roman la source d'un indéniable plaisir.