Éditions Gallmeister, des livres à vivre
Les Marches de l'Amérique
Partager sur Facebook

Télécharger

La couvertureLa photo de l'auteurLe dossier de presse
Lance Weller

LANCE WELLER

Lance Weller est né en 1965 à Everett dans l'État de Washington. Il est l’auteur de nombreuses nouvelles qui lui ont valu diverses récompenses littéraires. Il a été nominé pour un Pushcart Prize et pour le Prix Médicis Étranger.…

Lire la suite

Du même auteur

Les Marches de l'AmériqueWilderness
Wilderness

Les Marches de l'Amérique

Lance Weller

Traduit de l’anglais par François Happe

Roman - Totem n°122

ISBN 978-2-35178-703-8

Parution le February 7, 2019

368 pages - 10,20 Euros

Trouver ce livre en librairie

Extrait
— Est-ce que vous êtes véritablement mauvais, tous les deux ?
Tom et Pigsmeat se regardèrent pendant un long moment empreint de tristesse, puis ils sourirent ; Tom relevant les coins de sa bouche serrée et Pigsmeat étirant largement les lèvres, ce qui lui fendit le visage en deux et le fit ressembler à autre chose qu’un vilain lutin. Tom secoua la tête et contempla la rivière, puis il dit que, des deux, c’était lui le mauvais ; Pigsmeat était seulement celui qui sentait mauvais.

Résumé

Flora, jeune esclave noire à la beauté fascinante, est dotée d’un esprit fier qui seul lui permet de survivre à la brutalité de son maître. Quand ce dernier part pour la guerre et que son fils unique meurt, Flora se trouve libre. Elle conçoit alors une vengeance terrible : elle apportera à son ancien bourreau le corps de son enfant, conservé dans un cercueil empli de sel. Mais, en ce milieu du XIXe siècle, les territoires immenses qu’elle doit traverser, aux confins de l’Amérique, sont sauvages et sans loi, pleins de troubles et de sang. Flora engage donc deux voyous intrépides et fatalistes, Pigsmeat et Tom, pour l’escorter sur la route du Mexique, sans savoir ce qui l’attend.

Vidéos

Les marches de l'Amérique, de Lance Weller

Presse

Sur les ruines de ce rêve américain, au-dessus de scènes de carnage, dans la splendeur des paysages, se lève finalement une lumière d'une beauté et d'une tendresse inouïes, celle de l'homme.

Les Marches de l'Amérique trottent dans les pas du géant Cormac, certes, mais trouvent leur propre voie. Un style parfait et une imagination fertile.

Le style de Lance Weller ne plie jamais, il ressemble aux battements d'un cœur rouge sang, il ressemble à la vie et la mort. Il vous asphyxie. On en redemande.

Les libraires en parlent

Portrait édifiant de l'humanité, un roman profondément beau et touchant. Un très grand livre.

Un roman splendide qui laisse une impression forte et durable.

Un roman crépusculaire qui vous laisse K.O !

Le Far West raconté avec talent et force par un auteur brillant. À découvrir.

Il y a, dans le roman de Lance Weller, des ciels violets, des bagarres dans les bars, et ailleurs, des flèches qui fusent, des scalps qui pourrissent, des blessures qui saignent, des destins aussi tracés que brisés, des rivières qui charrient des corps, et le choléra. Et des moments de grâce, partout, tout le temps.

Beau à couper le souffle ! Un grand moment de littérature, intense et inoubliable. C'est remarquablement construit, remarquablement écrit. C'est époustouflant, je ne m'en suis pas encore remise.

Un texte terrible, crépusculaire et envoûtant !

Ce grand roman historique est l'occasion de nous dépeindre cette jeune Amérique qui se cherche et se construit, entre rêve d'un monde meilleur et le cauchemar de la violence des hommes.

Un très grand roman.

Une plongée âpre et brûlante, loin des clichés, dans un western sans concession où, ni la vie, ni les femmes, n'ont beaucoup d'importance. Un trio attachant, un livre inoubliable.

Les Marches de l'Amérique est un roman fracassant. Et toujours le style de Weller qui fait battre violemment votre cœur et vous brûle les doigts : l'écriture est intense, concise et magnifique. Du grand, du fort, de l'intense, pour tout cela, monsieur Lance Weller, vous êtes un sacré bon écrivain.

Lu d'une traite : magnifique.

Un grand western sur la naissance d'un pays.

Lance Weller peint son tableau sombre avec de belles couleurs d'amitié indéfectible, de paysages merveilleux, de révolte libératrice. Belle réussite donc pour Lance Weller capable de poésie et d'humanité dans ce décor superbe mais d'une rare violence.