Éditions Gallmeister, des livres à vivre
En attendant Eden
Partager sur Facebook

Télécharger

La couvertureLa photo de l'auteurLe dossier de presse
Elliot Ackerman

ELLIOT ACKERMAN

Elliot Ackerman est né en 1980 à Los Angeles. Après des études de lettres et d'histoire et l'obtention d'un master en relations internationales, il s'engage en 2003 dans le corps des marines. Il y passe huit ans et effectue, en tant que membre des forces spéciales, cinq missions en Afghanistan et en Irak. Il est récompensé par le Silver Star et le Purple Heart, ce qui fait de lui l'écrivain le plus décoré de sa génération.

Lire la suite

Du même auteur

Le Passage

En attendant Eden

Elliot Ackerman

Traduit de l’anglais par Jacques Mailhos

Roman - Fiction

ISBN 978-2-35178-201-9

Parution le April 4, 2019

160 pages - 22,60 Euros

Trouver ce livre en librairie

Extrait
Je veux que vous compreniez Mary et ce que Mary a fait. Mais j‘ignore si vous y parviendrez. Vous devez vous demander si au bout du compte, dans des circonstances similaires, vous feriez le même choix qu‘elle, Dieu vous garde.
A l‘époque où je les rencontrai, elle et Eden, les temps étaient meilleurs. Ils essayaient alors de fonder une famille.
Et des mois plus tard, cette nuit-là dans la vallée de Hamrin, j’étais assis à côté d’Eden et j’eus plus de chance que lui lorsque notre Humvee roula sur une mine, nous tuant moi et tous les autres, le laissant, lui, tout juste survivant.

Résumé

Tous les jours, Mary est auprès de son époux, à l’hôpital. Tous les jours depuis trois ans, après son retour d’Irak. Eden est inconscient, et ses blessures ne guériront pas. Personne ne sait plus comment l’appeler, sauf elle : c’est son mari, et il est toujours en vie. Leur fille, qu’Eden n’a pas eu le temps de connaître, grandit dans cet hôpital où Mary attend avec patience et détermination un changement. Un jour, en son absence, Eden semble trouver un moyen de reprendre contact avec le monde extérieur. Dès lors, c’est Mary seule qui aura la responsabilité d’interpréter ces signaux et de prendre des décisions, ramenée tout à coup face à certaines vérités troublantes sur leur mariage.

 

D’une profonde humanité, En attendant Eden est une méditation perçante sur la loyauté et la trahison, la peur et l’amour.

Presse

Un roman viscéral, intense et maîtrisé.

Un roman sur le choix de laisser vivre ou mourir : une formidable histoire d’amour, hors les clous mais si poignante.

Son sens de la psychologie nous enferme dans un enfer, teinté d’humanité. Les mots sont comme des épines tranchantes. Les larmes n’ont pas le temps de couler, tant chacun se bat pour résister. Une force de vie mise à rude épreuve. Face à elle, quels liens persistent malgré tout ?

Nous plongeons dans un texte plein d’émotion et de réalisme. Nous plongeons dans tout ce qui raccroche les êtres : la tendresse, l’amour, le respet, l’honnêteté, en prenant trois personnes qui doivent inventer leur propre communication.

Une histoire bouleversante sur l’intimité, l’attente, la peur et la force de l’amour.

C’est un choc littéraire à l’état pur.

En attendant Eden est un œuvre courte, une épure. Un roman sur la guerre et sur l’intimité. L’histoire est composée d’images simples et fortes.

Magistral et brillant. Ackerman interroge une histoire d’amour véritable avec tellement d’élégance et d’humanité que l’on en vient à remettre en question tout ce que l’on pense savoir de la fidélité et de l’intimité.

Un triangle classique entre amour et amitié, une histoire de fantôme, un récit de captivité, une exploration de la résistance des hommes.

Envoûtant et audacieux. La prose économe mais vive d’Ackerman possède une force de suggestion irrésistible.

Les libraires en parlent

C’est encore un beau roman que nous offrent les éditions Gallmeister, pour parler du traumatisme des guerres sur la population américaine – les soldats, leurs familles – mais aussi simplement de la vie, en la poussant dans ses derniers retranchements. Se réconcilier avec le passé au moment du dernier souffle. Encore une belle découverte, traduite de l’américain par Jacques Mailhos

Avec ce court roman, Elliot Ackerman réussit à nous captiver en racontant le quotidien d'un homme dans le coma et de sa femme, par la voix d'un fantôme omniscient qui nous dévoile leur passé. Sobre, humain et brillant. 

Enfin, un livre qui ne passera certainement pas inaperçu. Un texte court mais d'une sensibilité énorme à travers cette histoire d'enfermement où l'humanité transcende l'amour.

Pas le livre le plus drôle du moment, mais quelle claque ! Un petit livre à lire, un grand livre pour l'humanité 

Pour terminer en beauté son week-end, quoi de mieux que de se plonger dans ce magnifique roman... ! Merci aux éditions Gallmeister de nous offrir de telles pépites !! 

Mise en garde à l'attention des futurs lecteurs : assurez-vous d'avoir une petite réserve de mouchoirs à portée de main avant de commencer ce livre, vous pourriez bien en avoir besoin... Un roman d'amour comme j'en lis très peu souvent, d'une force incroyable, qui transcende toutes les formes de douleur et fait reculer la mort. Court mais intense, il vous surprendra au détour de quelques mots, d'une phrase, au moment où vous serez les plus vulnérables.