Éditions Gallmeister, des livres à vivre
L'Heure de plomb
Partager sur Facebook

Télécharger

La couvertureLa photo de l'auteurLe dossier de presse
Bruce Holbert

BRUCE HOLBERT

Bruce Holbert a grandi au pied des Okanogan Mountains, dans l'État de Washington. Son arrière-grand-père, éclaireur indien de l’armée des États-Unis, était un homme respecté jusqu'à ce qu’il assassine son gendre, le grand-père de Bruce Holbert. Ce dernier s'est inspiré de cette tragédie pour écrire son premier roman, Animaux solitaires.…

Lire la suite

Du même auteur

WhiskeyL'Heure de plombAnimaux solitaires
Animaux solitaires

L'Heure de plomb

Bruce Holbert

Traduit de l‘anglais par François Happe

Roman - Totem n°128

ISBN 978-2-35178-697-0

Parution le April 4, 2019

352 pages - 10,00 Euros

Trouver ce livre en librairie

Extrait
Dans ce pays, la solitude était une loi incontournable. Un homme mesurait le poids qui pesait sur son cœur en fonction du nombre de personnes dormant sous son toit quand s’éteignaient les lumières, et une femme en fonction du nombre d’œufs dans sa poêle au petit déjeuner. Mais la distance qui séparait les âmes, elle, demeurait incalculable.

Résumé

Hiver 1918. Le Nord-Ouest américain connaît l’apocalypse : l’un des pires blizzards de l’histoire du pays balaie tout sur son passage. Perdus dans la neige, pétrifiés par le gel, des jumeaux de quatorze ans, Luke et Matt Lawson, sont recueillis in extremis par une femme qui tente de les ranimer à la chaleur de son corps. Seul Matt reprend vie. Le lendemain, le voilà devenu un homme, trop tôt et malgré lui. Car le désastre l’a également privé de son père, le laissant à la tête du ranch familial. Labeur, amour, violence : face à la beauté sauvage de cette terre, Matt tente de maintenir un équilibre fragile.

Vidéos

Bruce Holbert - L'heure de plomb
[Critique] L'Heure de plomb, de Bruce Holbert (éd. Gallmeister)

Presse

Aux États-Unis, il est parfois comparé à Cormac McCarthy ou à John Steinbeck. Mais qu’il ressemble à lui-même suffit, tant son style est riche de registres.

L’Heure de plomb est dense, serré, dégraissé jusqu’à l’os, l’auteur enveloppe ses personnages jusqu'à l’étouffement. Mais sur fond de tragédie, Bruce Holbert est un sacré optimiste. Et l’Heure de plomb, une ode à l’espoir envers l’humanité.

Comme une chanson de Nick Cave qui durerait plus de 300 pages.

Très prenant, très bien raconté, on s’attache beaucoup aux personnages, [...] c'est très bien écrit, c’est cette école de littérature américaine qui a vraiment une façon de raconter, qui porte une histoire, qui donne envie d’avancer en même temps que l’auteur et que les héros.

L’écriture de Bruce Holbert est poétique dans les descriptions de ce paysage métamorphosé par l’Homme et sincère dans les dialogues. L’auteur met en scène une grande introspection émouvante et pudique. [...] Ce roman a, comme ces histoires fondatrices, un mystère envoûtant, une profondeur incroyable et la force d’une tragédie époustouflante.

Une narration dotée d’une puissance incontestable permettant de conter avec justesse la plus dure leçon que l’Ouest a donnée aux hommes, celle de la confrontation avec les forces brutes de la nature.

Il est évident que nous sommes aux mains d’un maître de la narration.

Un nouveau roman captivant et superbement écrit.

On a comparé Holbert à Cormac McCarthy, mais son œuvre évoque plutôt John Steinbeck.

Les libraires en parlent

La langue est simple, maîtrisée et puissante, et les dialogues, ciselés comme les visages des hommes marqués par la force d’une nature indomptable. Fait de non-dits, de silences et de soudaines explosions de violence, ce roman fascinant aux personnages mémorables nous rappelle la puissance mythologique de l’Ouest américain, source d’images et de textes inoubliables.

Tous les mythes de l'Ouest sont là : la violence, la solitude, la nature hostile et le réconfort dans le travail. On ne peut s'empêcher de penser à Steinbeck en lisant l'histoire de Matt. Très dense et bien écrit, un vrai "roman d'hiver".

Dans une langue magnifique, Bruce Holbert nous conte une époque où les éléments peuvent briser des vies. Mais si la nature est parfois hostile, elle est aussi incroyablement belle. L'Heure de plomb sent l'humus et les aiguilles de pin. Un cocktail puissant !

Comme dans le magistral Animaux solitairesBruce Holbert se fait maître d'une narration qui se déploie là où la cruauté ploie sous la beauté. Un choc frontal, dérangeant, bien rare qui, longtemps, vous peuplera.

Un roman qui tire sa puissance des rugosités de l’Ouest américain et son amplitude de la vie même.

Bruce Holbert exprime avec une plume incroyable comment la nature façonne les hommes à son image. L'Heure de plomb allie un univers dur et violent à une véritable profondeur humaine.

Bruce Holbert signe un magnifique roman, puissant et émouvant.

Coup de poing et coup de maître pour ce second roman qui m'a mise K.O. [...]. C'est fort, c'est beau, ça vous prend aux tripes : en bref, c'est à lire !

Lisez Bruce Holbert, [...] en deux romans, il a réussi à s’imposer comme un monstre incontournable de la littérature américaine, celle des grands espaces, celle où la civilisation ne s’assure pas seulement en domptant la nature, mais avant tout en se domptant soi.