Éditions Gallmeister, des livres à vivre
Face au vent
Partager sur Facebook

Télécharger

La couvertureLa photo de l'auteurLe dossier de presse
Jim Lynch

JIM LYNCH

Jim Lynch est né en 1961. Diplômé de l’Université de Washington, il a sillonné le pays en tant que reporter pour des journaux en Alaska, en Virginie et à Washington D.C. Il est l’auteur de quatre romans et collabore avec plusieurs journaux, dont le Seattle Times.

Lire la suite

Du même auteur

Face au vent
Le Chant de la frontièreLes Grandes Marées

Face au vent

Jim Lynch

Traduit de l’anglais par Jean Esch

Roman - Totem n°130

ISBN 978-2-35178-701-4

Parution le April 4, 2019

336 pages - 9,80 Euros

Trouver ce livre en librairie

Extrait
Bien que nous ayons appris les bases depuis longtemps, il nous les répétait sans cesse : comment lire l’eau et les voiles, comment voir et anticiper la géométrie changeante des zigzags les plus rapides sur le parcours. La plupart des tiroirs de sa vie étaient en désordre, mais c’était un perfectionniste de la voile. (…)
Mener un bateau aussi vite que possible vous apportait une chose essentielle – il appelait ça l’honneur – qui compensait la plupart des autres péchés. Le fait de bien naviguer nous offrait une chance de connaître la perfection interne, tel était son principe d’éducation. Ou, comme le disait notre mère, de
comprendre une force invisible.

Résumé

Dans la famille Johannssen, le grand-père dessine les voiliers, le père les construit, la mère, admiratrice d’Einstein, étudie leur trajectoire. Par tous les temps, le dimanche est synonyme de sortie en mer. Les deux frères, Bernard et Josh, s’entraînent avec passion, sous la bruyante houlette paternelle. Ruby, la cadette, écoute à peine. C’est inutile : elle semble commander au vent. Mais lorsqu’un jour elle décide d’abandonner une carrière de championne toute tracée, la famille se disloque et s’éparpille. Douze ans plus tard, une nouvelle course sera l’occasion de retrouvailles aussi attendues que risquées.

Presse

C’est vraiment un beau roman, c’est déchirant à la fin, on verse une larme. Il y a un côté drôle aussi, on se marre à plusieurs moments. Vraiment, c’est un livre que j’ai adoré.

Le charme de ce texte doux-amer, aussi drôle que déchirant, tient à ses détails et à la finesse de son regard. La famille comme un équipage, solidaire et conflictuelle, ballottée par les vents et les marées, la voile comme métaphore de la vie, calme et tempête, lutte permanente pour tenir le cap, bonheur d'être au monde.

Le livre est drôle, émouvant, avec beaucoup de tendresse. Les personnages sont obsessionnels mais très attachants.

Jim Lynch est un orfèvre pour évoquer les drames, mais aussi les moments heureux d'une tribu fonctionnant comme un équipage, ses mutineries et sa solidarité.

Naviguer est une émotion, comme celle que l'ont ressent en lisant les péripéties et tourments de cette famille attachante. C'est monter à bord avec le capitaine Lynch, border les voiles et se sentir porté par le souffle de ce récit drôle et émouvant qu'on verrait bien adapté au cinéma. Parés à virer !

Ces Johannssen ont un charme fou. Les pages finales sautent à la gorge. Parés à appareiller ? La brise se lève.

Le roman de Jim Lynch parvient à merveille à nous embarquer en toute confiance dès la première page et à nous faire pleurer à la dernière.

Tous ces êtres, pétris d'obsessions et de déceptions renferment une vulnérabilité extrême.

Jim Lynch est un immense sentimental, il écrit merveilleusement bien et il décrit la mer, la nature de manière prodigieuse.

Vous en avez assez de la banalité des jours ? Sautez sur les haubans de ce roman. [...] Au-delà du récit, c'est un portrait bouleversant des relations familiales que dessine Jim Lynch.

Épopée familiale à la psychologie très fine et magnifique peinture du milieu des navigateurs, Face au vent contient tout ce que I'on demande à un roman d'envergure : des caractères, de I'action, un peu de philosophie maritime, une bonne dose de poésie et un style toujours enlevé. L'une des belles surprises de cette année.

De l'humour déchaîné, des personnages en roulis, des paysages iodés, une écriture documentée et implacable : une saga familiale doublée d'une belle invitation au voyage !

Le talent de Jim Lynch est immense, aussi bien pour décrire les ambiances des chantiers de la baie de Seattle, que pour nous faire pénétrer dans les vies chahutées de ses personnages hauts en couleur.
 

La vision de la famille comme équipage est juste et poétique. Ce texte nous fait échapper au quotidien en nous offrant une sacrée bouffée d'air frais et une dose d'énergie sans pareille.

Avec humour et tendresse, le narrateur nous conte son épopée familiale, ponctuée par les régates, les éclats de rire et les ruptures jusqu'à un final inoubliable. Magistral !

Émouvant et drôle.

Une saga douce-amère et drôle, sous la plume toute en finesse du benjamin, réparateur d'embarcations. 

Un roman dense et puissant qui s'appuie sur une narration drôle et émouvante.

C'est juste, brillant, amusant, écrit d'une plume aussi vive que profonde [...].

Avec ce roman qui oscille sans cesse entre rires et larmes, écrit d'une plume alerte et vivante, Jim Lynch nous entraîne sans peine dans son sillage.

Un roman de famille désopilant et bouleversant.

Une histoire de famille brillamment construite... Une lecture exaltante.

En lisant, on sourit tout le temps et on finit même par rire à certains moments. C'est un roman inattendu qu'il faut découvrir. C'est aussi un vrai dépaysement.

Un véritable festin pour les sens... Face au vent ne peut que vous laisser enchanté, inspiré, et assoiffé d’en lire davantage.

Un hommage affectueux et très drôle à la folie douce des fanatiques de la voile.

Jim Lynch décrit admirablement ce monde des fous de mer, il le fait avec humour en sachant donner une véritable épaisseur à ses personnages.

Les libraires en parlent

Un roman qui arrive à vous faire rire et à vous émouvoir presque dans le même mouvement.

Sincère, touchante et espiègle : cette saga familiale maritime possède ce bon goût du large, cette odeur iodée qui fait du sang une suite ininterrompue de battements de cœur.

Un roman attachant et dépaysant ! Tout le monde à bord !

Une histoire de famille déjantée et extrêmement attachante. Un livre dans lequel on se sent bien... comme un poisson dans l'eau ! Coup de cœur !

Jim Lynch nous dépeint un père un peu trop passionné par la voile, des frères un peu trop ronchons ou une mère un peu trop farfelue mais nous parle surtout du vrai sel de la vie, de l’amour et de l’attachement, de nos sentiments. Il le fait jusqu’au bout, très simplement et avec grande sincérité !

Jim Lynch décrit merveilleusement bien la mer, la nature et les liens familiaux. Énorme coup de cœur !

Un livre attachant comme pas deux, émouvant et sensible, joyeux, chaleureux et bienveillant, pétillant. Il y a tout dans ce roman débordant d'énergie, et surtout la mer !

Bris de lames à Seattle ! Inutile de connaître nœuds de chaise et autres règles de navigation pour se délecter de l'humour iodé qui corrode cette histoire prête à démâter !

Quelle famille. Quelle épopée. Des personnages fous, excentriques, bruts, sans faux semblants, auxquels le lecteur s'attache. Un récit palpitant, frénétique, puissant, pour une saga familiale vivifiante et émouvante. On a envie de leur donner des claques, de les prendre dans nos bras, de leur payer un verre.

Face au vent est le roman drôle et attachant d'une famille qui ne regarde pas toujours dans la même direction. [...] Les six membres de la famille Johannssen nous embarquent dans le tourbillon de leurs existences et c'est avec bonheur que le lecteur vogue sur leur océan, rarement calme, parfois déchaîné, souvent passionnant, comme une superbe allégorie de la vie.

Ce texte nous fait échapper au quotidien en nous offrant une sacrée bouffée d’air frais et une dose d’énergie sans pareille !

Un grand coup de cœur. À mettre entre toutes les mains. Une bouffée d'embruns tendres force 7.

Certes, il vaut mieux ne pas avoir le mal de mer quand on s'attaque à Face au vent : parce que ça tangue dur là-dedans ! Au propre comme au figuré ! Une famille déjantée, drôle et prête à tout pour relever les challenges les plus dingues ! Du moment que c'est sur un voilier !!

Qu’on aime la voile ou tout simplement la mer, c’est un plaisir de plonger dans l’histoire de cette si surprenante famille !

Drôle, subtile, émouvant, une saga familiale force 7.

Une lecture inoubliable, lumineuse, même si j'en termine la lecture avec les yeux remplis de larmes.

Je sors émerveillée de ce livre, touchée. Quelle belle histoire familiale. Je me suis attachée à tous les personnages...

Une prévision pour 2018 : un vent de fraîcheur va souffler sur le monde littéraire, un roman porté par la folie, la passion et la liberté, toutes voiles dehors. Ce livre possède un pouvoir invisible : il va vous faire voguer.

Ce livre sait se faire apprécier qu’on aime ou non la voile grâce aux émotions ressenties à la lecture. 

Drôle, émouvant et vraiment original, ce roman aux accents Wes Andersonien est une vague, que dis-je une vague, plutôt un tsunami de bonheur. Rien à babord, rien à tribord, Face au vent est clairement la brise de fraîcheur de la rentrée littéraire.

360 pages qui filent à la vitesse du vent tant on est emporté par cette histoire familiale hors du commun. On attaque l'année cheveux au vent avec l'envie de partir faire un tour en voilier en compagnie de ces Vikings des temps modernes !

Retour à terre difficile après cette magnifique virée. Comment peut-on captiver quelqu'un qui n'y connaît rien en voile et dont les souvenirs de mer sont nauséeux ? Par la magie de l'écriture ! Lorsqu'un écrivain vous emmène avec tout son talent, son humour, sa délicatesse et une grande tendresse.

Un roman bouleversant, qui ne laisse pas indifférent, avec des personnages très attachants à la recherche du bonheur.